Voyager en autostop : le guide complet

Voyager en autostop : le guide complet

9 January 2019 0 By labaroudeusevoyage

Avant notre tour d’Europe en autostop il y a deux ans, je ne me serais jamais sentie capable de me mettre sur le bord d’une route avec un panneau, et d’attendre qu’une bonne âme daigne nous prendre. Depuis, on le pratique assez souvent. Nous sommes même devenus de vrais pros. Conseils, astuces, et tour d’horizon des pays dans lesquels vous êtes sûrs (ou non) d’attraper une voiture.

Pourquoi faire de l’autostop ?

Pourquoi attendre des heures et des heures au bord d’une route dans l’attente inespérée d’une voiture alors que l’on pourrait simplement prendre le prochain bus ? Et bien… parce que des fois il n’y a tout simplement ni bus ni train dans l’endroit où l’on se trouve. L’autostop vous permet en plus de parcourir des centaines de kilomètres sans dépenser un centime ! Quand on sait que les transports sont la principale dépense en voyage… on s’arme de patience ! L’autostop permet en plus de faire des rencontres formidables. Parfois, les gens ne lâchent pas un mot, mais souvent, ils se confient sur leur vie, leur quotidien… cela permet d’échanger et de découvrir d’autres manières de vivre. Qui sait, ils vous proposeront peut-être même de dormir/manger chez eux ? 🙂

Comment faire de l’autostop ?

Nous avons opté dès le début de faire de l’autostop avec une pancarte. En effet, avoir le nom de la destination permet d’éviter aux conducteurs de s’arrêter pour rien, et surtout diminue nos faux espoirs ! Nous avons donc acheté un rouleau velleda. Il peut se découper, ce qui est assez pratique et permet d’avoir plusieurs rouleaux si jamais on en perd un. C’est en plus beaucoup plus facile à transporter qu’un panneau en carton. Il est bien sûr réutilisable. Vous n’aurez donc jamais à vous retrouver avec votre seul pouce en l’air pour aller d’un point A à B.

Il ne faut pas hésiter à SOU-RIRE ! Et oui, même s’il pleut, que ça fait 3h30 que vous attendez, et que tout le monde vous ignore… mais personne n’a envie d’emmener quelqu’un de renfrogné. Il faut que vous inspiriez la confiance. Beaucoup de gens nous ont d’ailleurs dit que normalement, ils ne prenaient jamais d’autostoppeurs mais que nous avions l’air gentils 😅 Soignez également un minimum votre tenue et votre manière de vous tenir. On a croisé un couple chemise ouverte en train de faire de l’autostop tout en mangeant, un duo picolant du rouge en attendant… ce type de comportement n’inspire pas confiance aux conducteurs. Il faut également se montrer avenant, et motivé !

Où faire de l’autostop ?

Le plus compliqué est de sortir des villes. Il faut souvent marcher longtemps pour rejoindre la route principale menant à la sortie d’autoroute/périphérique voulue. Il ne faut pas hésiter à prendre un bus dans les très grosses villes pour sortir des grands boulevards et vous éloigner. Dans les zones adéquates, n’hésitez pas à montrer la pancarte tout en marchant. Vous n’y perdez rien et de bonnes surprises peuvent arriver !

Les stations-services sont le paradis des autostoppeurs. Elles peuvent être compliquées à atteindre, mais une fois que vous y êtes vous n’y resterez normalement pas bien longtemps ! Veillez cependant à ce qu’elles soient assez grandes et surtout avec du passage. Placez-vous à la sortie de la station, juste avant la zone d’entrée sur l’autoroute. N’hésitez pas également à aller directement vers les gens qui font le plein par exemple.

Autostop Allemagne

Les ronds-points peuvent être de bons spots mais il faut faire attention à ce qu’il y ait un espace où les voitures peuvent s’arrêter sans danger. Il faut se mettre à la sortie, pas collé au rond-point, mais pas trop éloigné non plus. Avant que les voitures aient le temps d’accélérer quoi… à vous de jauger.

Les arrêts de bus ont plusieurs fois été nos sauveurs, surtout sur les routes de campagne. Ils constituent un espace adéquat où les voitures peuvent s’arrêter en toute sécurité. Pensez à vous placer une dizaine de mètres avant l’arrêt de bus. La voiture a ainsi le temps de prendre sa décision et de s’arrêter pour vous prendre.

Les feux sont bien moins efficaces. Placez-vous au pied du feu et espérez que dans les 3-4 premières voitures une bonne âme veuille bien vous prendre.

Le plus important est de se mettre là où les voitures peuvent vous voir de loin, où elles peuvent s’arrêter sans se mettre en danger, sans vous mettre en danger, et sans mettre en danger autrui.

Dans quel pays faire de l’autostop ?

Autostop guide

A priori, tous… mais il y en a où c’est bien plus facile que d’autres. Petit tour d’horizon des pays où l’on a pu tester l’autostop et temps d’attente estimé pour chacun d’entre eux.

Allemagne

Pas de soucis particulier à noter en Allemagne. Les gens prennent plutôt facilement contrairement à ce qu’on a pu entendre dire. Prévoyez un temps d’attente de 30 min environ.

Autriche

Nous avons seulement eu deux expériences en Autriche, mais très mauvaises. Nous avons trouvé les autrichiens très fermés d’esprit. Pendant que l’on attendait sur la bord de la route, nous nous sommes fait insultés, on nous a demandé d’arrêter… une voiture a même fait semblant de s’arrêter avant de repartir en trombe… Nous avons attendu 5h la première voiture. Toute une journée pour la deuxième avant de se résigner à prendre un train.

Slovénie

Tout comme les allemands, les Slovènes sont plutôt sympas et prennent en autostop assez facilement. Comptez environ 30 min d’attente.

Serbie / Bosnie

Ils font sûrement partie des meilleurs pays d’Europe où faire de l’autostop. Nous n’avons simplement JAMAIS attendu. Par exemple, nous avions calculé environ trois jours pour nous rendre de Sarajevo à Belgrade, nous avons mis… une journée ! C’est juste magique, on avait parfois à peine le temps de sortir la pancarte qu’une voiture s’arrêtait déjà. Il ne faut pas avoir peur en voiture, leur conduite laisse à désirer, mais nous n’avons jamais eu d’accident. Ils sont en plus super accueillants. Un serbe ne parlant pas un mot d’anglais nous a invité chez lui à prendre le café. Vous attendrez au maximum 10 min !

Croatie

Nous avions lu que l’autostop était très compliqué en Croatie, voire infaisable. Cependant, nous avons toujours trouvé une voiture même s’il faut s’armer de patience, surtout dans les zones touristiques. Nous avons mis 3h à quitter Plitivice, 4h pour quitter Biograd. Etonnement, ils prennent plutôt facilement sur les routes isolées. Temps d’attente d’environ 2h.

Roumanie

Sur Internet on trouve beaucoup d’informations sur l’autostop en Roumanie. Les conducteurs demanderaient de l’argent en échange par exemple. Nous n’avons jamais été embêtés avec ça. Au contraire, nous avons toujours été pris super facilement, presque exclusivement par des routiers, toujours très gentils même si la communication n’était pas facile puisqu’ils ne parlaient pas anglais. En général, préférez les petits camions qui roulent normalement. La majorité des roumains conduisent comme des fous, on s’est fait de belles frayeurs (dépassement dans virages avec voiture en face, roulent très vite…). Temps d’attente 10 min.

Les backpackers / autostoppeurs ont souvent peur des chiens errants. Nous n’en n’avons pas croisé d’agressifs. Ils se baladent souvent par deux ou trois et vous ignorent la plupart du temps. Certains nous ont suivi parfois même pendant toute une journée de randonnée. Attention aux chiens qui gardent des fermes. Les gros sont attachés mais eux pour le coup sont agressifs.

Kazakhstan

L’autostop au Kazakhstan se pratique très facilement. Tellement que les Kazakhs en ont fait leur blablacar local. Faites bien attention à préciser que vous n’avez pas d’argent (No tenge). Certains passeront leur route mais la plupart vous prendront quand même. Temps d’attente 20 min.

Cette liste est non exhaustive, elle ne relate que de mes expériences personnelles et sera complétée au fur et à mesure. J’espère qu’elle vous aidera dans votre préparation d’itinéraire mais surtout à vous donner confiance pour faire de l’auto-stop. N’hésitez pas à me dire si vous avez d’autres conseils / astuces.

Qui a déjà pratiqué l’autostop ici ? Et où ?

Les photos sont des captures d’écran de ma vidéo sur notre tour d’Europe que vous pouvez retrouver en cliquant ICI