Strasbourg, la petite Allemagne

Strasbourg, la petite Allemagne

26 September 2017 0 By labaroudeusevoyage


Strasbourg, capitale européenne, et capitale de l’Alsace, possède un patrimoine historique considérable. Son centre-ville est classé Patrimoine mondial de l’UNESCO et vous comprendrez vite pourquoi. Ses maisons à colombages datant du XVIème siècle, sa cathédrale, ses quais… Strasbourg est une véritable pépite architecturale !

Point histoire

Strasbourg tient son nom de Stratebrugum. Elle a été baptisée ainsi par les Francs en 496. La ville revient à la Germanie (ancienne Allemagne) en 843 à l’issu du traité de Verdun. La ville s’étend de plus en plus. Malgré une période de troubles pendant le XVème et XVIème siècle, elle devient de plus en plus prospère. Gutenberg y invente notamment l’imprimerie.

Strasbourg redevient française lorsqu’elle est assiégée par les troupes de Louis XIV. Elle devient alors un véritable point de stratégie pour la France due à sa position sur le Rhin et devient capitale régionale. L’Allemagne annexe de nouveau l’Alsace et la Lorraine à l’issue de la guerre de 1870. Elle veut en faire un symbole de puissance. La bibliothèque, la gare ou encore le Palais Universitaire datent de cette période. Strasbourg revient à la France après la guerre de 14-18 durant laquelle elle a été relativement épargnée. L’Allemagne la reprend lors de la Seconde Guerre mondiale et entame un dur processus de germanisation. Strasbourg redevient définitivement française en novembre 1944 lorsqu’elle est libérée par les troupes du maréchal Leclerc. Elle est aujourd’hui l’une des régions les plus dynamiques de France.

Comment y aller ? 

De Paris : Comptez au moins 50€ en train, mais les prix peuvent grimper jusqu’à plus de 150€, pour un trajet de 2h environ. Vous pouvez trouver des bus à 10€ si vous n’êtes pas pressé, car il vous faudra alors environ 7h pour rejoindre Strasbourg. En blablacar cela vous coutera entre 30 et 40euros à partir de Paris.

L’essentiel

Parc dans la banlieue de Strasbourg

Commencez votre visite sur la Grande île. Plus précisément sur la place Kleber, une des places principales de la ville. Elle n’est pas si impressionnante mais est intéressante car bordée de maisons représentant quasiment toutes les époques. Descendez la rue des Arcades, où vous trouverez de nombreuses boutiques, pour vous rendre au symbole de la ville, la Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg. Sa construction s’étale sur quatre siècles, du XIIème au XVIème. Le bâtiment, d’inspiration principalement gothique, a été le plus haut édifice religieux d’Europe jusqu’au XIXème siècle, sa flèche culminant à 142m. Comptez 5euros pour monter au clocher et profiter de la vue. En descendant vers les quais, entrez dans le Palais de Rohan. Datant du XVIIIème, il abrite un musée archéologique, des beaux-arts et des arts décoratifs. L’entrée est payante mais vous pouvez vous avancer dans la cour d’honneur.

Le long du canal StrasbourgLe long des quais…

Longez ensuite les quais pour atteindre le quartier le plus typique de la capitale Alsacienne : La Petite France. Classé Patrimoine mondial de l’UNESCO, ses maisons en colombages et ses écluses en font un passage incontournable. Cette partie de la ville  accueillait autrefois les tailleurs et les meuniers. Son nom vient du fait que ce quartier était utilisé pour soigner les malades atteints du “mal français”, c’est-à-dire la syphilis. Pour une pause bien méritée, rendez-vous à la place Zix. C’est la plus animée du quartier avec ses nombreux bars et restaurants. Au coin de la place, ne manquez pas la maison des Tanneurs, la plus célèbre de la ville.

Arrivée à la Petite France, StrasbourgL’arrivée à la “Petite France”