Clara, de la mode aux voyages

Clara, de la mode aux voyages

2 October 2019 0 By labaroudeusevoyage

Je suis tombée sur le compte instagram de Clara complètement par hasard il y a maintenant un bout de temps. Des photos de nature, de randonnées et de bivouac… son feed m’a tout de suite plu car il correspond exactement à ma manière de voyager. Photographe professionnelle mais surtout sportive et accro aux randonnées, Clara ne dit jamais non à une sortie outdoor. Vous trouverez les récits de ses aventures sur son blog.

Une fois ses études terminées, Clara opte pour une école de photo. Son rêve ? Se lancer dans la photo de mode. Elle débarque à Paris pour se créer son réseau mais s’est vite rendue compte de la difficulté de la tâche : “J’ai un peu galéré pendant trois ans, j’ai repris des études à Paris pour faire un Master en photographie et Art Contemporain, pour pouvoir refaire des stages, j’ai commencé à me faire un peu mon réseau. J’ai commencé à travailler en photo de mode et à gagner ma vie avec mais ça m’a très vite lassée car on me demandait des choses hyper précises, je n’avais plus mon droit d’expression sur ce que je faisais.”

La décision est prise : destination l’Irlande pour un semestre en Erasmus afin d’apprendre la vidéo. “Cet Erasmus ne s’est pas déroulé comme je l’avais prévu, les cours n’étaient pas au niveau. Du coup j’ai passé mon semestre à parcourir l’Irlande et à faire des photos de paysage et des randonnées. C’est là qu’a commencé le blog, Instagram… ce que tu connais aujourd’hui. Depuis c’est toujours la photo de mode qui me fait vivre et je commence à gagner un peu d’argent avec la photographie de paysage mais c’est clairement pas ma première source de revenus.” 

Depuis cet Erasmus, Clara n’arrête pas de voyager tout en continuant ses shootings de mode. Elle nous raconte ses anecdotes et expériences.

En un seul mot, dis-moi ce que représente le voyage pour toi ?

Je dirais la découverte : de l’inconnu, de nouveaux paysages, quelque chose qui te fais sortir de ton quotidien. J’habite à Paris et pour moi ce n’est pas ma ville de coeur. Je n’avais même pas envie de faire mes études ici. Paris c’est difficile, tout le monde est stressé, tout le monde marche vite donc même si t’aimes bien être chez toi tu préfères partir t’évader. 

Est-ce que tu peux me raconter ta pire galère de voyage ?

Une galère récente que j’ai eu : j’étais en road-trip en Oregon avec une amie. On arrive dans un lieu, on gare la voiture, c’était elle qui conduisait. Elle ferme la porte et « merde Clara y a les clés à l’intérieur » et la porte se verrouille. On avait repéré un mec plutôt beau gosse, qui nous a aidé à déverrouiller la voiture comme un voleur avec un pied-de-biche. On arrive à ouvrir la voiture. Et là, elle ne prend pas les clés, et referme la porte ! Une deuxième fois ! On galère à recommencer à la réouvrir et on a dû aller faire une fausse déclaration comme quoi on s’était fait forcer la voiture sinon on aurait dû payer une caution. Donc ça c’était vraiment une bonne galère. 

Après j’ai une autre galère, je me suis faite une entorse en Jordanie, j’étais toute seule. Je ne m’en suis pas rendue compte tout de suite donc j’ai continué à marcher toute la journée et le soir à l’hôtel elle avait triplé de volume. Je vais à la pharmacie et ils me disent que je dois éviter de marcher. Sauf que le lendemain je devais faire Petra et c’est un site où tu dois marcher énormément. Donc j’me dis ok je le ferai à cheval et là j’me suis faite arnaquer par un mec qui m’a fait grave marcher. Je me suis retrouvée pommée, heureusement j’ai rencontré des français qui m’ont aidé, fin la journée horrible. 

Est-ce qu’un lieu t’as particulièrement déçu ?

Quand on était en Oregon j’avais trop envie de voir Painted Hill, c’est un lieu très coloré, et nous on a eu super mauvais temps du coup les couleurs ne ressortaient pas du tout. Mais là c’était gâché à cause du temps.

Sinon j’ai été un peu déçue par New-York, j’ai pas accroché. Tu te fais tellement un film dans ta tête de voir ça, ça.. mais c’est comme si tu cochais des cases. Il y a juste la vue de l’Empire State Building que j’ai adorée, l’expérience sinon pour moi n’était pas incroyable. C’est super fatiguant, tu n’arrêtes pas de la journée. 

La nourriture la plus horrible que tu aies pu avoir en voyage ?

Alors je ne mange pas de poulet et pas épicé. Donc le plus horrible, je ne pourrais pas dire mais le plus difficile au niveau du pays ça a été le Pérou car ils mangent épicé et du poulet partout… Par contre la cuisine japonaise c’est trop trop bon. L’Okonomiaky en soit tu peux en trouver en France, c’est des galettes avec des légumes, du chou… c’est une spécialité d’Hiroshima. Les japonais cuisinent super bien. 

Choisis une seule de tes photos de voyage. Pourquoi celle-ci ?

La photo que j’aime beaucoup c’est celle de Slieve League mais prise il y a deux ans. C’est vraiment un endroit coup de coeur. Cette photo est tumultueuse comme ce que je vivais à ce moment là. Je ne savais pas comment j’allais faire, j’essayais d’émerger d’Instagram.. j’adore cette photo car elle représente tout un état d’esprit et une époque charnière de ma vie. Aujourd’hui j’ai de belles opportunités et cette photo représente tout ça. C’est pas forcément la plus belle mais c’est celle qui veut dire le plus de choses pour moi. 

Un dernier mot ?

Il y a beaucoup de gens qui me demandent comment j’ai réussi à en arriver là. Je ne sais pas quoi leur dire à part leur dire d’oser pour faire ce qu’ils ont envie de faire. Il faut croire en soit, beaucoup. Je trouve que sur Insta il y a plus de mecs qui se mettent en avant et je trouve que la majorité des femmes ont du mal à se mettre en avant, à croire en elles, à dire “ah je suis contente de ma photo, de ce que j’ai fait”… alors qu’au contraire il y a beaucoup de mecs qui se congratulent beaucoup… mais du coup vu de l’extérieur tu as l’impression qu’ils réussissent tout dans leur vie alors que pas forcément. C’est une réflexion que je me suis faite. Pour moi quand t’es une nana tu dois prouver deux fois plus que tu as ta place ici que si t’étais un mec. C’est un sentiment personnel, même si aujourd’hui ça s’est beaucoup démocratisé.  

Merci à Clara Ferrand de Wild Road d’avoir répondu à mes questions 😊
Vous pouvez la suivre dans ses aventures en vous abonnant à son compte Instagram : clarafotomania.

Photo à la Une : Prise sur Wild Road.