Loading...

Kazakhstan : treks et randonnées en bivouac

Trek Kolsay 2

Après notre découverte du Nord du Kazakhstan et notre traversée épique en bus du pays, nous voilà arrivés dans le sud. La région est parfaite pour partir faire de longues randonnées et treks en bivouacs dans les montagnes.

Le trek des lacs de Kolsay – 2 à 3 jours

Se rendre à Saty, point de départ du trek

  • De Shymkent : prendre un bus pour Almaty à la gare routière Samal. Le trajet dure une dizaine d’heures pour 2500T/personne. Une fois arrivé, prenez le bus pour vous rendre à la gare de Sayakhat. De là, prenez un bus pour le village de Shelek. Ne soyez pas pressé : le bus arrive à une heure définie mais ne repart que lorsqu’il est plein. Nous avons attendu une bonne heure et demi, il faut vraiment s’armer de patience !
  • D’Almaty : Prendre le bus de la gare de Sayakhat pour le village de Shelek.

Ce trajet était limite pire que celui de 25h : 3h dans un mini-bus bondé avec la chaleur c’est éprouvant ! Mais vous avez fait le plus facile ! Une fois à Shelek il faut vous mettre à l’autostop. Les locaux ne mettent pas le pouce en l’air mais la main sur le côté, paume vers le bas. SURTOUT, précisez toujours “No tenge” (pas d’argent). L’autostop ici, c’est un peu le blablacar de chez nous. Nous nous sommes faits avoir une fois et c’est très frustrant !

Le village juste avant le premier lac s’appelle Saty. Vous n’aurez normalement pas trop de mal à reprendre une voiture en autostop pour les derniers kilomètres, beaucoup de touristes y vont. Sinon, c’est 15km à pieds ! L’entrée du parc est payante : nous avons payé 2230T pour nous deux et une tente. Attention, il y a très peu de magasins pour acheter de la nourriture, pensez à prendre des réserves sur vous si vous le pouvez, afin d’éviter de ne manger que du pain pendant une semaine ! (Comme nous…)

Trek Kazakhstan

KolSay-1

Depuis le parking prenez la route à droite du lac, et non en face comme la majorité des touristes. Ils vont juste au petit ponton faire leur photo Instagram puis repartent en bus dans la foulée.

Le long du lac vous trouverez pas mal de spots de bivouac avec même parfois des toilettes sèches. Pour l’itinéraire, difficile de se perdre, il suffit simplement de suivre le sentier qui longe le lac. Il y a un peu de dénivelé mais rien de difficile, certains viennent même à cheval.

Les paysages sont incroyables, on se croirait au Canada. Cela n’a rien à voir avec ce qu’on avait vu jusqu’à présent au Kazakhstan. Ici, les forêts de sapins se déploient à flanc de montagne et se reflètent dans l’eau du lac parfaitement plate.

Nous installons notre bivouac en fin de journée juste après le 1er lac, le long de la rivière. Certains Kazakhs nous ont dit de faire attention aux ours. Par précaution, nous avons donc mis notre petit sac à dos de nourriture plus loin, en hauteur mais nous n’avons vu aucune bête !

Bivouac trek Kolsay

KolSay – 2

Nous nous levons tôt pour nous rendre au deuxième lac. Cette partie du trek est beaucoup plus difficile que ce que nous imaginions : environ 1000m de dénivelé positif pendant 3h. Prenez des bonnes chaussures ; à cause du temps il y avait beaucoup de boue, ce que nous ne facilitait pas la tâche ! Vous pouvez louer des chevaux pour vous y rendre mais je vous le déconseille. Ce n’est pas du tout adapté, nous même avons dû parfois escalader alors je n’imagine même pas les chevaux… c’est vraiment très escarpé ! Les militaires le font mais vous serez bien mieux à pied !

Trek Kolsay 2

Le trajet jusqu’au deuxième lac se fait surtout en forêt, et en montée. Nous profitons moins du paysage. Cependant, le deuxième lac est incroyable ! On le trouve beaucoup plus beau que le deuxième. Vous pouvez également y camper mais les ours sont apparemment plus présents de ce côté-ci.

Après le deuxième lac, vous pouvez monter au Kolsay-3, qui est, à ce qu’on nous a dit, le plus beau des trois, mais nous n’avons pas eu le temps… N’hésitez pas à me dire si vous l’avez déjà vu !

Le lac Kaindy

Une fois à l’entrée de Saty, une route part en montant vers la droite. Elle mène au lac Kaindy. Attention il faut absolument un 4×4 pour y aller, impossible de passer avec une voiture classique. Ceux qui nous ont pris en stop en ont fait la douloureuse expérience…

Il faut 45 min de voiture pour rejoindre le lac, sur une route dans un état pitoyable. En arrivant vous verrez une grande yourte. Elle propose des plats traditionnels pour manger le soir. Tout est fait sur place, ce qui explique le long temps d’attente. Essayez d’arriver assez tôt dans la journée car la bande d’herbe qui longe le lac est vite prise d’assaut par les campeurs.

Points de vue sur le lac

Si vous souhaitez un beau point de vue, ne prenez pas le chemin qui remonte vers la yourte mais celui qui continue vers la gauche. Le sentier est bordé de framboisiers et descend jusqu’à la rivière. Avant cette descente, un petit chemin : descendez abruptement sur la gauche et vous amène de l’autre côté du lac. On nous a également conseillé le sentier barré d’un sens interdit partant de la yourte mais nous n’avons pas eu le temps de le tester.

Je ne peux pas vous dire le prix de l’entrée pour ce lac car nous n’avons pas payé… Il faut payer pour rester en tente, mais nous avons passé l’entrée en autostop et n’avons pas pu descendre pour régler la nuit. On ne nous a jamais rien demandé et nous sommes repartis également en autostop. Il n’y avait de toute façon personne à la barrière…

Pour repartir le plus rapidement possible en autostop, je vous conseille la fin de matinée ou en soirée. Les touristes font souvent tous les lacs en une journée et commencent ou terminent par celui de Kaindy. La plupart repartent ensuite sur Almaty.

Randonnée d’une journée au départ d’Almaty

L’avantage d’Almaty est qu’elle se situe au pied des montagnes. Vous n’avez qu’à prendre le bus 12 jusqu’à Medeu où se trouve une immense patinoire. Vous pouvez vous balader à partir d’ici ou prendre la navette qui vous emmène à Shymbulak, une des meilleures stations de ski d’Asie Centrale, à 2200m d’altitude. De là vous attend une sacrée marche pour atteindre le pic de Talgar à 3163m d’altitude d’où l’on voit le pic Komsomola et ses glaciers.

Vous pouvez vous rendre à l’accueil pour prendre un petit plan. Rien de difficile, il suffit de suivre la piste sous le télésiège. La montée est vraiment ardue !! Mais tenez le coup le paysage là-haut est juste impressionnant. Vous avez même un café-restaurant à mi-parcours pour reprendre des forces ! Pensez à prendre un pull même s’il fait très chaud en bas. Nous sommes partis en short débardeur et avons bien regretté arrivés à 3000m d’altitude !

Nous sommes redescendus en télésiège, profitant que la descente soit gratuite. Vous pouvez bien sûr également monter en télésiège mais il faudra payer !

Nous n’avons pas trop aimé les villes Kazakhs, à part Shymkent qui est vraiment jolie ! Cependant, la nature au Kazakhstan est incroyable et offre de merveilleuses perspectives de randonnées et de treks !

Pour retrouver l’intégralité de notre voyage au Kazakhstan, rendez-vous ici.

No Comments

Leave a Reply