Loading...

La Loire à Vélo : itinéraire de deux jours pour découvrir les châteaux de la Loire

1h30 de train depuis Paris et nous voilà arrivés à Blois, ville de départ de notre weekend vélo le long de la Loire. Chambord, Beauregard ou Cheverny, les célèbres châteaux de la Loire ne se trouvent qu’à quelques coups de pédales.

Infos pratiques

Location de vélo

Nous avons loué nos vélos chez Détours de Loire. Cette petite boutique située à côté de la gare est idéalement placée. Ils proposent différents types de vélo ainsi que casques, sacoches, siège bébé… Nos vélos étaient super bien entretenus et vraiment confortables. Pour deux jours nous avons pris seulement deux sacoches, ce qui était suffisant.

Comment venir ?

De Paris, des trains partent de la gare d’Austerlitz, en direct pour Blois. Comptez 1h30 de trajet. De la gare, vous serez dans le centre-ville en 10-15min de marche.

Où dormir ?

En arrivant à Blois, nous avons décidé de ne pas partir directement avec les vélos, mais de prendre le temps de visiter la ville. Nous avons donc passé une nuit à l’hôtel Anne de Bretagne, juste à côté de la boutique à vélo et à 10min à pied du centre-ville.

Pour notre première étape, nous avons dormi à l‘hôtel de la Bonnheure à Gracieux. Situé dans une grande cour, il est au calme. Nous avions une chambre au rez-de-chaussée avec une petite terrasse privative.

La possibilité d’itinéraires à vélo dans cette région est immense. Je vous conseille de vous procurer la carte « La Loire à vélo / Les châteaux à vélo », qui vous proposera près de 500km d’itinéraires cyclables balisés.

Première étape : Blois-Gracieux en passant par Chambord

L’ensemble de l’itinéraire de la Loire à vélo est parfaitement indiqué, ainsi que toutes les variantes. De Blois, il suffit de suivre les panneaux « Loire à vélo » pour se retrouver à longer, comme son nom l’indique : la Loire. On la longe pendant une dizaine de kilomètres et la route est vraiment agréable. Peu à peu, les coureurs et promeneurs se font plus rare et on se retrouve seuls à pédaler, direction : Saint-Dyé-sur-Loire. On passe devant plusieurs Toue Cabane, bateau de pêche fluvial traditionnel de la Loire.

Loire à vélo

A partir de Saint-Dyé, on quitte la Loire pour pédaler sur des petites routes. Le trafic étant quasiment absent, le parcours reste très agréable et on ne reste jamais longtemps sans une piste cyclable. Rapidement au bout de l’allée se dessine… le célèbre Château de Chambord ! Pause pique-nique bien méritée ! Vous trouverez tout ce qu’il faut pour manger sur place.

Le château était fermé, Covid oblige, mais tout le domaine était ouvert au public. Nous étions quasiment tout seuls et avons pu nous promener en vélo dans les allées à notre rythme. Une vraie chance de pouvoir découvrir Chambord ainsi, sans une foule de visiteurs !

Nous avons ensuite suivi la variante de la Loire à vélo jusqu’à Bracieux, notre étape pour aujourd’hui. Nous avons choisi de ne faire qu’une trentaine de kilomètres par jour, n’étant pas du tout des habitués du vélo. On voulait que ça reste du plaisir et non pas une corvée de pédaler !

A cause du couvre-feu et de l’orage menaçant, nous n’avons pas du tout pris le temps de découvrir Bracieux. Les restaurants étant aussi fermés, on avait prévu le coup en achetant une salade au Carrefour de Blois le matin même.

Deuxième étape : Retour à Blois via Cheverny et Beauregard

Aujourd’hui, le vent s’est levé, il va falloir pédaler plus fort ! On continue de suivre la variante de la Loire à vélo. L’itinéraire suit de petites routes de campagnes, on traverse plusieurs villages que l’on ne prend pas vraiment le temps de regarder : on joue à la course avec la pluie ! En arrivant dans la rue principale de Cheverny, mauvaise surprise : tous les portails menant au château sont fermés. Impossible d’accéder ne serait-ce qu’aux jardins… Un peu déçus, nous ne prenons même pas le temps de faire une petite pause et remontons sur les vélos pour continuer. Peut-être que le château de Beauregard sera plus clément ?

Le ciel se noircit de plus en plus. On espère ne pas pique-niquer sous la pluie. Pour une fois, nous avons été assez prévoyant et avions acheté une boite de taboulé en plus au carrefour de Blois la veille. Heureusement, car à cause du Covid nous n’avons rien trouvé pour manger ! Après avoir traversé plusieurs villages, nous arrivons sur des petits chemins qui débouchent sur des pontons de bois. Nous traversons une forêt, un panneau indique l’accès au château de Beauregard sur la droite : ça grimpe !! Tout ça pour arriver face… à un portail fermé, encore ! Nous qui espérions trouver quelque chose à manger au château, c’est raté !

Il commence à pleuvoir, on décide de revenir sur nos pas pour aller s’abriter dans la forêt. Le temps qu’on y arrive, la pluie passe, et le soleil décide même de nous accompagner pour le pique-nique ! Après cette pause ensoleillée bien méritée, on décide de profiter du beau temps pour pousser jusqu’à Chailles, et quitter la variante pour rejoindre l’itinéraire de la Loire à vélo. On retrouve rapidement la Loire et sur l’autre rive se dresse Blois. Encore quelques efforts pour passer de l’autre côté du pont et rouler jusqu’à la boutique pour rendre les vélos.

On rejoint ensuite le centre-ville à pied pour se prendre une bonne crêpe au comptoir de Mamie Bigoude, les seuls faisant à emporter ce jour-ci !

Ces trois jours de micro-aventures constituent une escapade parfaite et facile à réaliser depuis Paris. Après nos nombreux treks, pourquoi ne pas se mettre au voyage à vélo ?

No Comments

Leave a Reply