Madrid en trois jours

Madrid en trois jours

8 October 2018 0 By labaroudeusevoyage

Je n’avais jamais été réellement attirée par l’Espagne. J’ai pourtant eu un véritable coup de coeur pour Madrid ! Ses nombreuses places, ses petites rues colorées et ses montagnes n’ont pas tardé à me faire adorer la capitale. A seulement 1h30 de vol de Paris, Madrid est parfaite si vous voulez vous échapper au soleil le temps d’un weekend. Trois jours sont largement suffisants pour visiter la capitale, j’ai même eu le temps d’aller faire une journée de randonnée dans les montagnes voisines. Mais si vous restez plus longtemps, pas de panique, il y a toujours à faire !

Un peu d’histoire

Madrid est fondée à la fin du XIème siècle par l’émir Muhammad Ier. Appelée à l’époque “Mayrit” qui signifiait “lit de rivière”, elle attirait de nombreux musulmans à la conquête de l’Espagne. Proche de la capitale Tolède, elle constituait un enjeu géostratégique. Elle entre dans le royaume de Castille en 1085, sous l’ère chrétienne. Les juifs sont à cette époque tolérés mais à l’extérieur de la ville.  Madrid se développe surtout pendant le XIIIème siècle, pendant lequel de nombreux bâtiments religieux sont érigés.

En 1561, Philippe II décide de s’implanter à Madrid. De nombreuses personnes viennent alors pour subvenir aux besoins de la Cour. La population de la ville tripla en seulement 40 ans. Madrid devient capitale de l’Espagne en 1606. La plupart des monuments principaux sont construits au XVIIIème siècle: Plaza Mayor, parc du Retiro, Gran Via…

En 1808, Napoléon tente d’installer son frère sur le trône d’Espagne mais le peuple se rebelle contre cette décision. Les espagnols fêtent encore aujourd’hui L’insurrection du 2 mai 1808 : la fameuse fête Dos de mayo. Ce soulèvement marque le début de la guerre d’indépendance d’Espagne. Le mot guerilla est inventé à cette époque pour désigner les attaques surprises de certains combattants.

Au XXème siècle, de nombreux attentats anarchistes obligent le roi à quitter la ville. La Seconde République est proclamée en 1931. En tant que bastion républicain, Madrid résiste tant bien que mal à Franco… qui finit par rentrer dans la ville en 1937. La dictature de Franco dure presque 40 ans, jusqu’en 1975. La libération ne survint qu’à sa mort, et la censure s’effaça petit à petit.

Côté pratique

Le prix des billets d’avion pour Madrid dépendent vraiment de la période choisie. Vous pouvez payer à peine 30€ un aller-retour comme vous pouvez en avoir facilement pour plus de 300€. Regardez bien les calendriers des prix des différents comparateurs de vols pour vous faire une idée. Le bus reste une très bonne option aussi, il faut compter entre 40 et 100€  pour 18h de trajet (ça se fait mieux que l’on ne croit ! ). Sur place, la vie est y moins chère qu’en France donc cela compense !

 

Madrid en trois jours, c’est parti !

 

Impossible de venir à Madrid sans profiter de son célèbre parc du Retiro. Parfait pour courir, pique-niquer, et même faire de la barque, de nombreux locaux et touristes s’y retrouvent quotidiennement. Allez vous promener autour du Palacio de Cristalpuis remontez vers le bassin principal où de nombreuses barques naviguent tant bien que mal.

Sortez du parc via la Porte d’Alcala, qui fait partie des cinq anciennes portes de Madrid donnant accès à la ville. Vous ne pouvez pas la louper, elle se trouve en plein milieu du rond-point de la place de l’indépendance. Passez par la Place de Cibeles, grandiose, puis flâner sur la Gran Vía, une des rues principales du centre de Madrid.

Montez tout en haut du Corte Inglès pour profiter d’une vue à 180 degrès sur Madrid. Vous pouvez y boire un verre et même y manger, mais il faudra y mettre le prix ! Pour les plus petits budgets, préférez les enseignes Te e Cafe. En terrasse ou dans leur salon tout cosy, vous pourrez y déguster des thés glacés faits maison ou des délicieux chocolats chauds selon la saison !

Direction ensuite l’un des endroits les plus touristiques de la capitale, el Palacio Real, ainsi que la Cathédrale de l’Almudena. Allez-y tôt pour ne pas être entrainés par les groupes de touristes et profitez de la place dans toute sa grandeur. Elle est vraiment magnifique, tout comme la cathédrale. Vous pouvez y entrer gratuitement et son plafond coloré vaut le détour !

Continuez en montant au parc du Temple de Débode. Ce monument a été offert par l’Egypte à Madrid en 1968. Outre sa curieuse architecture, son emplacement offre un superbe point de vue sur la Cathédrale de l’Almudena.

Redescendez ensuite vers la Plaza de España et la Puerta del Sol (une autre des cinq fameuses portes). Cette place est toujours grouillante de monde ! Entre cours de danse, personnages déguisés, spectacles et musiciens de rue, on peut dire que ça bouge !

Une dernière étape pour terminer cette belle journée madrilène : la plaza Santa Ana. J’ai particulièrement aimé l’ambiance de cette place. Avec ses terrasses et ses nombreux cafés, il y règne une vraie ambiance de vacances !

Qui dit Madrid dit tapas, et c’est sûrement le plus important après une bonne journée de marche ! Bien entendu, il existe des dizaines de bar et restaurant à tapas mais je vous conseille l’enseigne Cien montadidos qui propose une centaine de tapas différentes à prix très correct, sans oublier les fameuses frites-bacon recouvertes de cheddar 😉

Escapade à la montagne

Madrid est le parfait repère pour es amoureux de la nature et de la randonnée (comme moi) ! Il est très facile de sortir tout de suite de la ville et de se retrouver en pleine montagne en 1h de trajet. Pour cela, il faut prendre le “RER” local : le Cercanías numéro C8 à la gare, direction Cercedilla, le terminus. Une fois arrivée vous avez de nombreux sentiers de randonnées partant directement de la gare de Cercedilla. Il y a des trains toutes les heures.

De retour à la gare de Madrid, prenez le temps d’en faire le tour. Une immense serre a été installée et cela rend la gare très stylée, et même reposante !

Dernier jour

Si vous avez fait tout l’itinéraire du premier jour, vous avez déjà fait le principal de Madrid ou presque ! Cette dernière journée permet de voir les derniers immanquables, mais surtout de flâner et de s’imprégner une dernière fois de l’atmosphère qui règne dans la capitale. Profitez-en pour vous balader dans les quartiers moins touristiques mais tout aussi sympathiques comme celui de Lavapiès.

 

On commence par le dernier lieu ultra touristique de Madrid mais magnifique : la Plaza Mayor. Entièrement piétonne, elle est pleine de restaurants et cafés. C’est juste un incontournable de Madrid.

Montez ensuite vers le quartier du tribunal. L’ambiance y est assez cool et surtout très colorée, on a envie de tout prendre en photos !

Préparez-vous à marcher une bonne demi-heure pour vous rendre au Faro de Moncloa. Au modeste prix de 3€, montez tout en haut de ce mirador via un ascenseur panoramique (courage à ceux qui ont le vertige) pour ensuite profiter d’une magnifique vue sur tout Madrid et ses monuments. C’est loin d’être un indispensable de votre visite mais il permet de se rendre compte à quel point Madrid est une ville verte avec ses nombreux parcs. De plus, l’endroit est plutôt photogénique.

Redescendez pour flâner dans le parc de l’Ouest, qui dispose d’une très belle roseraie. C’est également un moyen sympa de regagner le centre-ville en longeant la Manzanares, la rivière qui traverse Madrid. Vous vous retrouverez vite au Palais royal. On a eu la chance cette fois-ci d’assister à la relève de la garde.

Terminez votre journée par le quartier de Lavapiès, assez populaire mais j’y ai adoré l’ambiance : tout le monde est dehors, les bâtiments sont (encore) de toutes les couleurs et on y est moins embêté par les touristes ! Une dernière assiette de tapas et ce séjour est déjà terminé !

Si vous êtes d’humeur dansante, je vous conseille la boite de nuit “Joy”, la plupart du temps gratuite pour les filles. Théâtre le jour, il se transforme en piste de danse la nuit, ce qui rend le lieu très sympa !