Loading...

MES MEILLEURS REPAS EN TREK : Du petit-déjeuner au dîner, que manger pendant un long trek ?

repas trek

Les repas en trek sont extrêmement importants. Il faut réussir à combiner gain de place, gain de poids et surtout gain d’énergie ! A chaque trek, nous partons en semi-autonomie c’est-à-dire avec tout ce qu’il nous faut pour bivouaquer, une grosse basse en nourriture, et nous nous réapprovisionnons le long du trek.

Dès nos premiers treks, nous avons fait le choix de ne pas prendre de repas lyophilisés. On trouve que cela génère beaucoup de déchets, et prend surtout énormément de place. Imaginez : un sachet par personne par repas. Pour 8 jours de marche cela revient à 16 sachets dans le sac à dos !! Et je n’ai pas compté le petit-déjeuner… Bref, c’est loin d’être la meilleure option selon nous, en tout cas pour un trek longue durée.

Ayant en plus une consommation à majorité végétalienne, exit le saucisson et le fromage, pourtant bien pratique pour les pauses déjeuner ! Je vous ai donc concocté une petite liste de nos repas en trek. Ce n’est pas de la grande cuisine, mais c’est mieux que rien !

Le petit-déjeuner

Pour moi, le repas le plus important de la journée ! Impossible de commencer à marcher le ventre vide. Pour notre trek dans le Queyras, j’ai absolument voulu faire comme à la maison : un bon porridge. Sauf qu’à la maison, je le fais avec du lait d’amande, beaucoup de cannelle, une grosse poignée d’oléagineux, une banane, purée de cacahuètes… impossible de prendre tout ça avec nous ! On a donc emmené :

  • Un gros paquet de flocons d’avoine (dans un sac de surgelés)
    • On avait ajouté dans le sachet de la poudre de cacao
  • Un gros sachet d’oléagineux
  • Des sachets de thé pour une boisson chaude

On faisait gonfler nos flocons d’avoine dans de l’eau chaude. Le problème est que nous avions beaucoup de mal à faire les bonnes quantités et nous ne mangions pas du tout assez… A 10h, j’étais en pleine crise d’hypoglycémie, incapable d’avancer plus avant d’avoir re mangé l’équivalent d’un autre petit-déjeuner. Faire chauffer le porridge nous prenait en plus beaucoup de temps et ce n’était pas très pratique à laver.

Repas trek

Pour le Cantal, nous avons opté pour un nouveau petit-déjeuner en mettant l’accent sur les protéines, et quelque chose nous tenant au corps sans nous alourdir.

  • Pain complet
  • Purée de cacahuètes (Prenez du 100% cacahuètes)

C’est tout ! On est parti avec un pot de purée de cacahuètes et nous rachetions du pain à chaque village traversé. Nous ne nous sommes jamais retrouvés sans pain. Le matin, il suffit simplement de faire chauffer l’eau pour le thé et tadaaa le petit-déjeuner est prêt ! On tenait jusqu’à la pause déjeuner sans soucis, je n’avais même pas besoin d’une pause snack en milieu de matinée. Le seul inconvénient de ce petit-déjeuner est qu’il faut être sûr de pouvoir se réapprovisionner en pain le long du parcours.

Le déjeuner

En trek ou en voyage, notre pause déjeuner est très souvent la même : du pain, des légumes frais et hop ! Ça cale bien, et surtout, ça ne coûte quasiment rien ! Pour le réapprovisionnement, tout dépend de ce qu’on trouve : un paquet de pain de mie (complet de préférence), une baguette fraiche, du bon pain aux céréales… Que l’on remplit souvent avec :

  • Une tomate
  • Du concombre
  • Poivron

La plupart du temps, on a un pot de pesto ou de sauce tomate dans le sac qui nous sert aussi pour le repas du soir. On l’utilise pour tartiner le pain pour que ça ne soit pas trop sec. Un fruit frais en dessert, et on peut repartir !

On s’organise aussi pour arriver à un village, ou refuge pour le midi et ainsi profiter d’un café/restaurant ! Ça fait du bien de changer du sandwich !

Pause Goûter

Deuxième repas le plus important pour moi ! Comme pour le petit-déjeuner, j’ai voulu miser sur des barres protéinées et non des barres vides d’énergie et bourrées de sucre. J’ai testé pour la première fois cette année les barres Nu3, chocolat cacahuète, et je ne m’en passe plus en randonnée ! Elles sont parfaites pour le goûter, sont délicieuses et redonnent vraiment la patate pour tenir jusqu’au soir.

Repas trek

La fin de journée est le moment où je commence à fatiguer, à en avoir marre et à perdre patience si on a du mal à trouver notre lieu de bivouac. Ces barres me redonnent pile la motivation nécessaire pour terminer la journée ! Je ne m’en sers qu’en randonnée car ce sont tout de même des produits transformés, caloriques, et malgré tout bien sucrés.

Les barres Nakd, goût Carrot Cake ont très bien fait l’affaire aussi ! On se prend aussi souvent des biscuits aux céréales, plutôt salés qui redonnent un bon coup de boost également !

Le dîner

Personnellement, je n’ai pas besoin de manger beaucoup le soir, je saute même ce repas de temps en temps (sûrement à cause de mes trop gros goûters…) mais en rando, c’est aussi le moment où l’on se pose et où on reprend des forces avant de réattaquer le lendemain.

Nous avons très vite opté pour la semoule. Le riz met trop longtemps à cuire, et les pâtes prennent trop de place. La semoule gonfle toute seule dans l’eau, chaude ou froide, ce qui permet de pouvoir manger même en panne de gaz !

Cette année, nous avons pris la semoule en vrac épicée de chez Biocoop. On s’attendait à plus de goût mais c’était toujours mieux que de la semoule nature. Optimisation du poids : on reprend les mêmes que le midi et on recommence : le pesto dans la semoule, on coupe les légumes, on fait tout chauffer ensemble… A table !!!

On n’a pas encore trouvé de meilleures solutions pour le dîner. On aimerait essayer de faire nos propres repas lyophilisés mais on ne s’est pas encore penché assez sur la question.

Dites-moi en commentaire ce que vous mangez en randonnée et en trek !

Comments (2)

  • William 7 mois ago Reply

    Bonjour
    J’aime beaucoup vos vidéos et vos conseils, qui sont plutôt de bonnes qualités.
    Tout comme vous, je cherche des solutions aux repas VG.
    Je me permet donc de vous donner mes idées :
    Pour le matin je me prépare des ziplock contenant un muesli maison avec du cacao vanhouten et du lait d’amande en poudre. Une fois dans l’eau on obtient un porridge très nourrissant.
    Le midi, comme vous je prend des légumes frais, et j’ai toujours dans mon sac les terrines végétales de bjorg, j’adore.
    les encas, j’ai un ziplock rempli de graines (courge, noix, noisette, amande, baie de goji, cranberries…) ainsi que les barres protéinées vegan de décathlon. Les barres NU3 ne sont pas vg car elles contiennent de la gélatine animale malheureusement.
    Enfin pour le soir, je fais comme vous, un mélange de semoule/quinoa ou semoule/lentilles agrémentés d’épices et de sel.
    Encore merci pour votre retour d’expérience et bonne route à vous deux.

    labaroudeusevoyage 7 mois ago Reply

    Bonjour William,
    Merci pour votre retour ! Et pour ces astuces en plus !

Leave a Reply